Colloque TOUS POUR L’ÉRE

Les changements climatiques et ses impacts sur la société - Alain Bourque, OURANOS

Un large consensus scientifique indique que les changements climatiques causent déjà une modification graduelle du climat et de la météo partout sur la planète. Les observations confirment les tendances anticipées depuis plus de 20 ans car le réchauffement de l’atmosphère induit essentiellement par l’augmentation de la concentration des gaz à effet de serre, lequel s’accélèrera au cours des prochaines décennies. Au Canada, l’évolution du climat aux échelles régionales suggèrent des modifications encore plus importantes à venir, de l’urbain au rural, des communautés autochtones aux grandes villes! Les impacts en cours et anticipés sont importants tant sur l’environnement naturel que sur l’environnement bâti, mais aussi sur les activités socioéconomiques du Québec et la santé et sécurité de la population : accroissement de l’érosion et des inondations côtières, pressions sur les écosystèmes du sud affectés de plus en plus par de grandes chaleurs, changements dans la saison d’enneigement et d’englacement, conséquences directes sur les activités touristiques, ilots de chaleur et impacts sur la santé humaine, aménagement des villes à revoir, refoulement d’égouts, risques de feux de forêt, etc.  Cette présentation offrira un rapide survol de ces enjeux et des opportunités d’y faire face.

Réconcilier l’humain avec son environnement naturel par un processus de conscientisation - Simon Dugré, CISA (Centre d'innovation sociale en Agriculture)

Les pratiques pour améliorer l’état de l’environnement sont connues : agriculture diversifiée, de proximité, circuits courts, compost, récupération des surplus alimentaires, forêt nourricière, pratiques agricoles vertes, gestion intégrée des ressources naturelles, agriculture urbaine, etc. Ce qui l’est moins, c’est une façon d’être pour approcher le changement. Des méthodologies engagées, de coconstruction, collaboratives et ouvertes, amènent les êtres humains à emprunter une trajectoire inexplorée, de sorte que la conscience environnementale devient partie intégrante des façons d’être.

Où sont passées les hirondelles d’antan? - Christian Detellier, Université d'Ottawa

Les oiseaux se nourrissant principalement d’insectes volants, les insectivores aériens, hirondelles, martinets et engoulevents, ont subi des déclins de population très importants qui ont commencé vers la fin des années 1980, et ont continué depuis. Par exemple, dans le cas de l’Hirondelle de rivage, 98% de ses populations au Canada ont disparu en 40 ans. Les causes ne sont pas parfaitement comprises, mais on peut en pointer un certain nombre, incluant les pertes d’habitats et la raréfaction des insectes suite à l’utilisation généralisée de pesticides.

Un déplacement paradigmatique: se remémorer les instructions ancestrales de nos origines - Marcelo Saavedra-Vargas, Université d'Ottawa


La pensée humaine a créé une nouvelle catégorie pour déterminer avec « clarté » que nous nous trouvons sur le sommet de la Création. On croit qu’on est l’espèce supérieur et dominant et la pensée occidentale le summum bonum entre tous. Cette catégorie on l’appelle « l’environnement » ou « l’écologie ». On éprouve une sorte de honte de partager la planète avec d’autres nations non-humaines. Si on veut éviter la catastrophe en cours (l’événement d’extinction massive) et réapprendre à bien vivre et bien coexister (Mino Bimaadiziwin, en Anishinnabe mowin ou Suma Qamaña, en Aymara) avec toutes nos relations, c’est urgent de déplacer la cosmovision humaine occidentale pour suivre la cosmovision de cultures rentrées dans leur stade de maturité (les nations indigènes).

Nourrir le monde sans le détruire - Serge Étienne Parent, Université de Sherbrooke

En visant à nourrir près de 8 milliards d'humains, l'agriculture s'appuie sur d'importants moyens technologiques tout en raréfiant les habitats sauvages, en affectant les écosystèmes par ses effluents pollués et en contribuant aux changements climatiques. Quelles sont les conséquences d'embrasser le progrès et celles de s'en écarter? Cette conférence dresse un topo scientifique des défis et solutions écologiques pour nourrir le monde sans le détruire.

L’éducation relative à l’environnement : un kaléidoscope pour mieux appréhender notre monde - Lucie Sauvé, UQAM - Centr'ÉRE

Intégrer l’éducation relative à l’environnement (ERE) à sa pratique éducative permet de lui donner plus de signification encore et de dynamiser les processus d’apprentissage. Nous ferons un tour d’horizon de la diversité des perspectives, des fonctions et des principaux courants d’ERE, comme autant de façons complémentaires d’aborder notre rapport à l’environnement et de développer un ensemble de compétences écocitoyennes. L’ERE devient un kaléidoscope permettant de saisir la complexité de notre monde en vue de mieux s’y engager.

 

La pensée design : un outil pour accompagner les apprenants dans des actions de durabilité - Diane Pruneau, Université de Moncton - Littoral et Vie

 

En observant leur rivière, leur forêt, leur milieu construit ainsi que les utilisateurs de ces ressources, les élèves identifient des problèmes, en comprennent les incidences et  proposent des actions. Une démarche de pensée design réflexive, soucieuse des besoins des êtres vivants et guidée par des connaissances des problèmes et des actions possibles, favorise la motivation et la formulation de solutions localement inspirées. Des exemples d’expérimentation de la pensée design, en environnement, sont racontés, démontrant les capacités des apprenants.

Les défis des enseignants.es pour adopter des pratiques pédagogiques en ÉRE - Marco Barroca-Paccard, UQO, Liliane Dionne, Un. d'Ottawa et Geneviève Lessard, UQO

Les programmes-cadres en sciences et technologie présentent actuellement certaines propositions de contenus en ÉRE. Une étude exploratoire montre que ces contenus demeurent somme toute peu nombreux et sont assez vagues pour la plupart. Ils auraient besoin d'être augmentés en nombre, tout en étant plus explicites pour mieux guider les enseignants.es. Dans la pratique, les enseignants sont-ils suffisamment accompagnés pour intégrer de telles pratiques en ÉRE dans leurs classes? Selon notre constat, les enseignants.es auraient besoin d'exemples de pratiques concrets pour les aider dans leur tâche déjà considérable. Un site web comme le Tableau ST, enrichi de pratiques en ÉRE, pourrait être la solution pour fournir aux enseignants.es des exemples de pratiques adaptées à la réalité de la classe. 

L’aventure de l’école de la nature - Chantal Larivière, CEPEO (Conseil des écoles publiques de l'Est de l'Ontario)

Pourquoi y a-t-il des nuages? Pourquoi ? POURQUOI? Le plein air est un véhicule pour cultiver l’émerveillement et piquer la curiosité de nos enfants. Les sessions d’enseignement de l’école de la nature sont basées sur une pédagogie qui met les questions et les idées des élèves au centre de l’expérience d’apprentissage. Lors de cette présentation, nous effleurerons les principes et la mise en pratique de la pédagogie par la nature.  Les participant(e)s auront une vue d’ensemble et des exemples concrets de la façon dont ils pourront tisser des liens entre cette approche et leur pratique courante.